Fonds de dotation

Accueil-Actualités-Agnès Boyer nommée Directrice des Études

Agnès Boyer nommée Directrice des Études

publié le 26/10/2016

agnes-boyer3Depuis septembre 2016, Agnès Boyer, Maître de Conférences de Grenoble INP-Pagora, a pris la tête de la Direction des Études de l’école d’ingénieurs.

Elle succède à Isabelle Desloges qui, après avoir exercé cette fonction durant huit ans, prend la responsabilité des Relations Internationales.

Ingénieur ENSEEG (1993), Agnès Boyer soutient en 1997 une thèse de doctorat de Grenoble INP en Génie des Procédés. Elle est recrutée en 1998 en tant que Maître de Conférences à Grenoble INP-Pagora sur un profil ‘environnement’ qui guide l’ensemble de ses activités tant pédagogiques que scientifiques.

Elle considère que son rôle d’enseignante est de permettre aux jeunes ingénieurs de sortir de leur école dotés de compétences techniques ainsi que d’une sensibilité au développement durable qui, une fois associées dans la vie active, les conduiront à chercher des solutions innovantes pour la gestion environnementale dans leurs usines ou autres structures professionnelles.
En 2002, elle a ainsi créé au niveau de Grenoble INP la formation Procédés Industriels & Management Environnemental (PIME) dont elle assure encore la responsabilité. Son engagement dans ces thématiques environnementales l’a également conduite à endosser depuis 2009 le rôle de Responsable Environnement à Grenoble INP-Pagora dans le cadre de la démarche de certification Qualité Sécurité Environnement de l’école. En outre, au sein de Grenoble INP, elle est impliquée dans plusieurs missions (bilan carbone, Plan Vert) aux côtés du Vice-Président Développement Durable de l’établissement.

Son intérêt pour l’environnement se retrouve également dans ses travaux de recherche dans l’équipe Bioraffinerie : chimie et éco-procédés du LGP2. Après avoir porté sur le traitement des eaux usées industrielles, iIs concernent aujourd’hui l’emploi de procédés de séparation membranaire, couramment utilisés dans le traitement des eaux, pour la séparation de nanocristaux d’amidon ou de cellulose, biomatériaux issus de la biomasse lignocellulosique utilisés pour le développement de nouveaux produits comme des emballages par exemple.

À la Direction des Études, plusieurs projets sont dans sa ligne de mire : le renouvellement de l’habilitation de Grenoble INP-Pagora à délivrer le diplôme d’ingénieur avec un nouveau dossier en juin 2017 ; la montée en puissance de la mobilité internationale des étudiants de l’école y compris des apprentis ; la finalisation des grilles de compétences mettant en évidence les acquis généraux et spécifiques des élèves-ingénieurs les préparant à des métiers identifiés.

partager sur facebook sur twitter par mail imprimer